Il n’est pas toujours évident de parler des sujets de sexualité avec ses enfants. Les enseignants en parlent en école, mais se limitent au mode biologique. Les conseils des parents jouent ainsi un rôle important en matière d’éducation sexuelle des tout-petits.

Parler de la sexualité à un enfant

L’éducation sexuelle des enfants ne se borne pas désormais à l’école. Les producteurs de films y interviennent également. En janvier, par exemple, la série Sex Education a pu attirer l’attention de nombreux téléspectateurs. Elle a été visionnée par plus de 40 millions de personnes en moins de deux mois. Conscient de l’importance de cette éducation pour les enfants, le ministère de l’Education nationale donne des conseils aux enseignants. Pour ce faire, il se sert de son site, notamment la rubrique « Santé des élèves », en tant que support.

Le principal objectif avec cette forme d’éducation y est mis en exergue. Elle permet la préparation des élèves à leur vie d’adulte. D’ailleurs, l’éducation sexuelle se base surtout sur les principes d’égalité, de tolérance et de respect. Elle se fonde également sur le respect des consciences, de l’intimité et de la vie privée. À noter qu’il appartient généralement aux enseignants de parler de ce sujet un peu délicat aux élèves en primaire. Le ministère impose trois séances d’éducation sexuelle par mois, pour les collégiens et lycéens.

Le rôle des parents

Les parents, eux aussi, doivent participer à cette éducation en se basant sur certains critères, dont les cultures, les parcours individuels et les milieux sociaux. Chaque enfant a aussi sa manière d’apprendre ce domaine. Certains s’intéressent à l’éducation individuelle. Tandis que d’autres préfèrent l’apprentissage avec des jeux entre amis.

Le mode d’éducation à la sexualité dépend également de l’âge de l’enfant. Les jeux à caractère sexuel sont, par exemple, les plus efficaces chez les marmots de 6 ans. Il faut, toutefois, changer de tactique pour inculquer les adolescents de 15 ans à ce sujet.

Miser sur un consentement bien dosé

De nombreux parents s’inquiètent au fait de parler de la sexualité à leurs enfants. Certains n’osent même pas évoquer ce sujet, par peur d’une éventuelle réaction négative de leurs cibles. Le consentement de l’autre s’impose ainsi, afin de trouver un terrain d’entente. Bien sûr, il ne faut pas procéder à l’éducation sexuelle chez un enfant de 6 ans de la même manière que celle d’un préadolescent de 11 ans ou plus.

Les informations à prodiguer ne sont pas non plus les mêmes. Il n’est pas rare qu’un enfant tombe accidentellement sur des images ou scènes à caractère pornographique. Il peut également entendre des discussions parlant des pratiques sexuelles. Selon les psychologues, se focaliser entièrement sur la biologie de la reproduction reste déjà une bonne méthode. Toutefois, cette technique devient insuffisante avec l’ampleur de YouTube et des réseaux sociaux. Les adolescents commencent à se demander sur les orgasmes ou d’autres problèmes, comme les dysfonctions sexuelles.